bandeau principale
Accueil
23-10-2017
  Formation CIMU   Tri 3
Accueil Historique État de l'art Gold standard Formation Triage Formation CIMU Auto-évaluation Documentation Contact Évaluez le site
 
Introduction Tri 1 Tri 2 Tri 4 Tri 5
 

Cas clinique

F 22, douleurs lombaires spontanées et fièvre à 39,5° C depuis 48 h malgré aspirine.
Céphalée modérée.
Observation:
Asthénie ++
Antécédents:
Cystites à répétition
Constantes Vitales

TA 90/40; FC 130/mn; Douleur 5/10.
Température: 38,9° C
Bu: En attente

Le processus cognitif se déroule en cinq étapes.

Étape 1. Le résumé de la situation par l’infirmier(e) permet d’isoler deux déterminants cliniques qui orientent vers un tri 3 : une fièvre à 39,5° C (tri 3) et une douleur lombaire aiguë et spontanée (tri 4-3).

Si la douleur lombaire était survenue à l’effort ou spontanée mais sans fièvre, ce déterminant pourrait orienter vers un tri 5-4.

Étape 2. La prise des constantes révèle deux déterminants péjoratifs : une fièvre à 38,9 °C sous aspirine (donc au-dessus sans aspirine) et une fréquence cardiaque à 130/mn. Ces deux déterminants objectifs orientent vers un tri 3.

Étape 3. La combinaison des informations fournies par les deux étapes précédentes impose un tri 3. Il n’y a pas de défaillance patente, mais des signes de sepsis sévère. En résumé, il existe une atteinte fonctionnelle ou lésionnelle susceptible de s'aggraver dans les 24 heures et la situation médicale semble complexe justifiant l’utilisation de plusieurs ressources hospitalières. Ainsi, on peut anticiper que cette patiente aura des prélèvements sanguins, une imagerie et/ou une administration d’antalgique-antipyrétique. La probabilité d’hospitalisation est moyenne.

Étape 4. L’ajout d’une étoile se discute pour un tri 3, en cas de symptôme intense (douleur majeure, fièvre élevée, agitation clastique, hémorragie externe…) justifiant une action spécifique, rapide et indépendante du pronostic. L’étoile ne se justifie pas ici, car la douleur est cotée à 5/10 et la température instantanée à 38,9° C.

Étape 5. Pour un tri 3, l’infirmier(e) de triage doit organiser l’installation du patient rapidement en vue d’une intervention médicale dans les 60 min suivie par une intervention paramédicale. Les actions envisagées seront multiples, centrées sur l’évaluation diagnostique et pronostique en complément du traitement.

 Vous avez retenu le tri 3

» Correspond à une atteinte fonctionnelle ou lésionnelle susceptible de s'aggraver dans les 24 heures ou situation médicale complexe justifiant l’utilisation de plusieurs ressources hospitalières.  

» Pose un problème d’authentification si l’interrogatoire et/ou l’inspection ne détectent pas les signes de complexité/gravité ou si la réalisation et/ou l’interprétation des constantes vitales est erronée(s).  

» Impose une intervention médicale dans les 60 min. Cette intervention guidera l'action infirmière ultérieure. Néanmoins, une étoile peut justifier une intervention infirmière plus rapide pour l’administration d’un traitement spécifique, rapide et indépendant du pronostic  

» Justifie des actions centrées sur l’évaluation diagnostique et pronostique en complément du traitement.

 

 

Rationnel du tri 3 la CIMU : en savoir +

  « Précédent Suivant »  
 
 
  bas de page

Site optimisé pour navigateurs récents (Internet Explorer, Firefox, Safari, Opera)

Plan du site|Contacts|Contributions|Informations légales|Droit d'auteur: triage-urgence.com© 2011|Dr Pierre Taboulet