bandeau principale
Accueil
23-10-2017
  Formation CIMU   Tri 1
Accueil Historique État de l'art Gold standard Formation Triage Formation CIMU Auto-évaluation Documentation Contact Évaluez le site
 
Introduction Tri 2 Tri 3 Tri 4 Tri 5
 

Cas clinique

H 65, vient pour "une grosse bronchite". Il est traité par Bronchodual® et Seretide®.
Toux, crachats +++ et dyspnée au moindre effort.
Observation:
signes de lutte, tirage, orthopnée et cyanose
Antécédents:
gros fumeur, obèse (120 kg), HTA
Constantes:

TA: 220/11; FC: 110/mn; douleur 0
T°: 37,5
FR: 28/mn; SatO2: 78%

Le processus cognitif se déroule en cinq étapes.

Etape 1. Le résumé de la situation par l’infirmier(e) permet d’isoler le plus péjoratif des déterminants cliniques : dyspnée majeure (avec signes de lutte et cyanose). Ce déterminant oriente vers un tri 1.

NB : Une dyspnée récente ou aiguë oriente en général vers un tri 3, mais peut conduire à un tri 2 s’il existe à l’interrogatoire ou l’inspection des signes de sévérité ou bien si les paramètres vitaux sont alarmants ou à un tri 1 s’il existe des signes de lutte, une cyanose, une tachy- ou bradypnée

Etape 2. La prise de constantes « pneumologiques », indispensables chez ce patient, révèle une SatO2 à 78%. Ce déterminant objective une situation critique et oriente vers un tri 1. La probabilité d'hospitalisation est très forte.

Etape 3. La combinaison des informations fournies par les deux étapes précédentes impose un tri 1. Il existe détresse vitale majeure avec pronostic vital engagé à très court terme.

Etape 4. L’indication d’une étoile ne se discute pas pour un tri 1

Etape 5. Pour un tri 1, l’infirmier de triage doit informer l’équipe de soins et organiser l’installation du patient le plus rapidement possible dans une salle d’examen appropriée en vue d’une intervention immédiate et simultanée du tandem infirmier-médecin pour une action centrée sur le support de la – ou des – fonction(s) vitale(s) défaillante(s).

 Vous avez retenu
le tri 1

» Correspond à une détresse vitale majeure avec pronostic vital engagé à très court terme 

» Ne pose aucun problème d’authentification, soit parce que l’inspection révèle un état de mort apparente, un coma profond ou une détresse respiratoire majeure, soit parce que les constantes vitales sont profondément anormales. 

» Impose une intervention immédiate et simultanée du tandem infirmier-médecin

» Justifie des actions centrées sur le support d’une ou des fonctions vitales.

 

 

Rationnel du tri 1 la CIMU : en savoir +

  « Précédent Suivant »  
bas de page

Site optimisé pour navigateurs récents (Internet Explorer, Firefox, Safari, Opera)

Plan du site|Contacts|Contributions|Informations légales|Droit d'auteur: triage-urgence.com© 2011|Dr Pierre Taboulet