bandeau principale
Accueil
23-10-2017
  Triage en Australie  
Australasian Triage Scale
 
Accueil Historique État de l'art Gold standard Formation Triage Formation CIMU Auto-évaluation Documentation Contact Évaluez le site
 

Table des matières

Introduction

L'ATS ou « Australasian Triage Scale » est une échelle de tri utilisée en Australie et en Nouvelle-Zélande depuis 2000 et adoptée dans la majorité des services d’urgence. L’ATS succède à une autre échelle de tri, NTS «National Triage Scale» , utilisée depuis 1993. Le triage à l’urgence est un concept largement étudié en Australie. Ses objectifs sont clair [1]:

  • s'assurer que les patients sont pris en charge dans un ordre de priorité défini par l’urgence de leur affection,
  • garantir que chaque patient reçoit le bon traitement dans le bon délai,
  • allouer aux patients les ressources adéquates.
  • Recueillir l’information permettant de définir l’épidémiologie (case mix) du département.

Le double intérêt médical et économique du triage explique le caractère vivant de l’échelle australienne qui est constamment analysée et mise à jour. Haut de page

Du National Triage Scale (NTS) à l’Australasian Triage Scale (ATS)

Plusieurs facteurs ont mené à la mise à jour de l’échelle de tri en Australie[2]:
Le manque de fiabilité du NTS en psychiatrie et en pédiatrie
La disparité d’application d’un service à un autre, due à des interprétations individuelles de certains concepts mal définis par le NTS et au manque d’accompagnement pédagogique. En effet, deux concepts importants, le début du temps d’attente «waiting time start» et le moment de l’évaluation médicale «doctor seen time» étaient mal définis entraînant ainsi des écarts de performances entre les services d’urgences.
Enfin, le manque de performance du NTS dans les milieux ruraux.
En somme, l’ATS se devait d’être un outil plus performant, capable de s`adresser à des populations psychiatriques et pédiatriques tant en ville qu’à la campagne et permettre d’obtenir des informations plus précises sur l’épidémiologie dans les services d’urgences. Quelques années après sa mise en place, cet outil a-t-il rempli ses objectifs? La réponse à cette question sera abordée dans le chapitre traitant de la validité et de la fiabilité de l’ATS.Haut de page

Description de l’ATS

Rationnelle de l'ATS

L'ATS est un outil qui aide l'infirmière à répondre à la question centrale « quel est le délai maximal que le patient peut attendre avant la prise en charge médicale » [1].
L’ATS est une échelle numérique à cinq niveaux de priorité décroissante où le niveau 1 représente le plus urgent.
L'urgence d’un cas est exprimée par deux concepts:

  • Le délai d’intervention critique : c.-à-d., un patient classé en catégorie 2 doit bénéficier d'une intervention médicale dans un délai n'excédant pas les 10 min. Au-delà de ce délai, les conséquences peuvent être fâcheuses pour le patient.
  • L’acuité de l'affection : Le triage se fait en fonction de l'acuité de l'affection et non pas sur sa gravité ainsi un patient souffrant d’une maladie grave peut patienter plus longtemps même si après l’évaluation médicale il est hospitalisé.

L'échelle australienne (Tableau 1) est composée de cinq niveaux, chaque niveau est catégorisé par un certain nombre de descripteurs cliniques ou symptômes. Le descripteur clinique (Tableau 2) le plus urgent définit le niveau de triage et la réponse attendue.Haut de page

Les niveaux de triages

Catégorie 1 Tableau 2
L'idée de base
Toute affection qui menace le pronostic vital (ou la présence d’un risque imminent de détérioration) et requiert une intervention énergique et immédiate
L'authentification
Même si certains descripteurs cliniques décrivent cette catégorie, il n'en reste pas moins que les recommandations insistent sur leurs caractères indicatifs et interpellent le jugement de l'infirmière du triage.
La prise en charge
L’évaluation et le traitement doivent être immédiats, simultanés et… énergiques
Exemples et commentaires
Le tri 1 est similaire à ceux des autres échelles et inclut une composante psychiatrique qui est le trouble du comportement auto ou hétéro agressif menaçant le pronostic vital.Haut de page

Catégorie 2 Tableau 2
L'idée de base
Le pronostic vital ou fonctionnel est éminemment engagé ou risque d’être compromis rapidement; cette catégorie englobe aussi toutes les situations ou l'évolution est dépendante de la précocité du traitement qui ne doit pas être retardé au-delà des 10 minutes.
L'authentification
Elle est simple, elle repose sur l'identification d'un descripteur clinique de la catégorie ou sur le jugement de l'infirmière qui retrouve une situation telle que décrite plus haut.
La prise en charge
Les délais d'évaluation médicale et de traitement ne doivent pas dépasser 10 minutes ils sont souvent réalisés en même temps.
Exemples et explications
Cette catégorie comprend des descripteurs cliniques qui englobent les patients dont l'état requiert un délai d'intervention critique, comme les grossesses ectopiques, les douleurs intenses et des conduites auto ou hétéro agressives Haut de page

Catégorie 3 Tableau 2
L'idée de base
Le pronostic vital ou l`intégrité d’un membre (limb threatening) est potentiellement compromis(e) en l’absence d’un traitement précoce dans les 30 minutes suivant l'arrivée du patient. De même, le soulagement de symptômes sévères ou de détresse « psychologique » doit débuter dans ce laps de temps.
L'authentification
Est complexe, une variété de descripteurs cliniques englobant des symptômes psychiatriques, pédiatriques, la majorité des fractures, les traumatismes crâniens et les états convulsifs composent cette catégorie
La prise en charge
L'évaluation et le traitement doivent débuter avant la demi-heure suivant l'accueil du patient.
Exemple et explication
Le temps d'intervention est un élément central : le traitement doit débuter dans les 30 minutes suivant l'accueil du patient. Ainsi, toute fièvre chez un patient immunodéficient est catégorisée par ce niveau de triage. Du fait de la complexité de ce tri les descripteurs cliniques ne se limitent pas à des valeurs seuils des constantes vitales, mais il y a une description de situations cliniques. Haut de page

Catégorie 4 Tableau 2
L’idée de base :
Situations potentiellement sérieuses sans qu'il y' ait engagement du pronostic vital. Une évolution défavorable peut survenir si le traitement est délayé au-delà d'une heure, les symptômes sont modérés ou d'évolution subaigüe. Cette catégorie comprend les affections qui requirent une évaluation complexe.
L'authentification:
Une liste non exhaustive est fournie pour guider l'infirmière. Les traumatismes mineurs sont venus enrichir le cortège des descripteurs de ce niveau de tri.
La prise en charge:
Même si l'infirmière d'accueil peut instituer des traitements et prescrire des examens complémentaires, l'intervention médicale doit se situer dans un intervalle de temps inférieur à une heure.
Exemples et commentaires:
La présence d'un corps étranger oculaire avec vision normale décrit bien la nécessité d'une évaluation médicale afin écarter d'éventuelles complications; on fera appel à des examens complémentaires ou des avis spécialisés dans d'autres cas pour affirmer ou infirmer des diagnostics. Cette catégorie correspond à la catégorie 3 de la CIMU dans cet aspect de complexité de prise en charge.Haut de page

Catégorie 5 Tableau 2
Cette catégorie comprend toutes les situations chroniques ou mineures qui ne risquent pas d'évoluer défavorablement si l'intervention médicale est retardée. Elle comporte aussi les situations administratives, comme la délivrance de certificats ou le renouvellement d'ordonnance. Par contre selon l'ATS il n'est pas acceptable que plus de 30 % des patients de cette catégorie attendent au-delà de 2 heures Haut de page

Fiabilité et validité de l’ATS

En développement

construction

  Référence
  1. Australasian College of Emergency Medicine. (2006). Policy on the Australasian Triage Scale. Retrieved 6/05/2007, 2006, from www.acem.org.au/media/policies_and_guidelines/P06_Aust_Triage_Scale_-_Nov_2000.pdf Retour
  2. Pardey, T. G. M. (2006). The clinical practice of Emergency Department Triage: Application of the Australasian Triage Scale--An extended literature review: Part I: Evolution of the ATS.  Australasian Emergency Nursing Journal, 9(4), 155-162.Retour
bas de page

Site optimisé pour navigateurs récents (Internet Explorer, Firefox, Safari, Opera)

Plan du site|Contacts|Contributions|Informations légales|Droit d'auteur: triage-urgence.com© 2011|Dr Pierre Taboulet