Triage médical

Mettre en place la fonction triage au sein de votre service des urgences

Le triage est un système de gestion des flux de patients hérité de la médecine de guerre. Il a été conçu et organisé pour gérer un flux de patients important et variable qui arrive sur une période de temps. Compte tenu de l’évolution du volume patient en salle d’urgence, ce dispositif a été implémenté dans l’UAS.

La fonction principale du triage est de réduire les temps d’attente des patients en optimisant les cercles de soins. Il vous permet d’organiser une orientation initiale cohérente au sein de la SAU ou même à l’extérieur, augmentant ainsi l’efficacité globale. Il est nécessaire lorsque le débit dépasse la capacité de prise en charge immédiate.

Triage médical

Dans le cadre de ce kit, nous tenterons de répondre à plusieurs questions:

  • Comment organiser la référence des patients au sein de la SAU?
  • Dans quelle mesure les procédures et protocoles de triage peuvent-ils être officialisés?
  • Quel profil de classification des patients?

 

  Cible

  • Chefs de pôle
  • Chefs de service
  • Cadre de pôle
  • Cadre de proximité
  • Directeur

 

Enjeux

Améliorer la qualité globale des soins et réduire les temps d’attente pour les urgences
Détection précoce des patients nécessitant des soins urgents.
Limiter le recours injustifié aux urgences en réorientant les patients vers la médecine urbaine

 

Indicateurs de suivi

Temps entre rejoindre la SAU et être pris par IOA
Temps entre l’admission à la SAMU et le traitement médical.
Taux de couverture dans les délais spécifiés dans les recommandations par classe de gravité
Temps de réponse d’urgence par classe de gravité

Pré-requis

  • Un box dédié au triage
  • La formation au triage des IOA
  • Une grille de triage validée par toute l’équipe

 Clés de la réussite

  • Des horaires de triage définis en fonction du volume de patients attendus
  • Des protocoles rédigés et connus de tous
  • Une adhésion des équipes médicale et paramédicale, particulièrement si la mise en place d’un MAO s’avère nécessaire
  • Reconnaissance de l’importance de la fonction IOA par le personnel paramédical et médical
  • Possibilité pour l’IOA de solliciter rapidement un avis médical en cas de besoin

Mesures de mise en œuvre

La littérature scientifique et empirique traite de manière intensive de l’apport du triage pour améliorer la performance des soins, notamment en raccourcissant la durée du traitement. A titre d’illustration, le triage peut être défini comme «un processus d’identification, d’évaluation et de classification des problèmes de santé des patients qui se présentent à l’UAS selon des critères définis […], ce qui permet de déterminer la réponse la plus appropriée à vos besoins dans des délais acceptables.

Ses objectifs sont donc:

Une évaluation rapide d’un patient présenté à l’urgence par un professionnel de la santé.
Admission prioritaire des patients dont l’état nécessite une attention immédiate
Établir un ordre de priorité pour les soins des patients qui n’ont pas besoin de soins immédiats.
Réorientation du patient vers une structure de soins dans certains cas.
Réévaluation périodique tenant compte du risque de détérioration de l’état clinique.
Améliorez la satisfaction du patient et de la famille grâce à des salutations personnelles, à une réduction de l’anxiété, à l’éducation et à l’information des patients
La réduction possible du temps d’attente.
Améliorez le fonctionnement des UAS.
L’évaluation des résultats dans le cadre d’une démarche qualité.
Chaque niveau de classification est associé à une période d’attente pour les soins médicaux et paramédicaux, à une fréquence de réévaluation et à un seuil de performance qui correspond à un objectif à atteindre pour que la classification soit efficace. »Vous trouverez ici des instructions générales sur la fonction de tri.

Cependant, les experts s’interrogent régulièrement sur la question de l’organisation de cette fonction et du cadre dans lequel elle opère. Par conséquent, le but de cette fiche est de décrire les aspects réglementaires de la pratique du triage, ainsi que les modalités d’organisation et de mise en œuvre les plus importantes.

 État des règles d’admission des patients en situation d’urgence.
L’intégration d’une fonction de triage est une solution qui permet à un établissement de gérer les flux de patients entrants grâce à une orientation précoce vers un secteur approprié au sein de la SAU, de l’établissement ou à l’extérieur. Si la réorientation des patients semble être l’une des fonctions importantes de la fonction de triage, elle ne peut être effectuée qu’avec les restrictions de la réglementation sur l’admission obligatoire des patients. En effet, l’article L 6112-2 du code de la santé prévoit que les établissements publics de santé sont ouverts à toute personne dont l’état nécessite que leurs services soient disponibles de jour et de nuit, éventuellement en cas d’urgence ou pour garantir leur bon état. Une autre installation sera incluse. Légalement, l’admission est décidée par le directeur de l’hôpital sur la base de l’évaluation médicale du patient par le médecin ou l’interne. Il est donc nécessaire que le patient bénéficie d’un examen médical avant de pouvoir prononcer son admission, sa réorientation ou sa sortie d’hôpital. Par conséquent, l’acteur principal du triage, organisation et réceptionniste (OIA), n’est pas autorisé à délivrer la sortie ou la réorientation du patient sans validation médicale.

 Sélectionnez des méthodes pour gérer le flux de patients entrants
L’afflux croissant de patients aux urgences est observé en France et à l’international depuis plusieurs années. Cependant, ce volume croissant de patients cache des situations hétérogènes. Les méthodes de gestion des flux mises en œuvre dans l’UAS permettent de hiérarchiser les patients en fonction de leur gravité. Bien que l’importance du triage infirmier ne soit plus discutée, l’expérience montre des pratiques différentes pour intégrer les médecins dans cette opération. La Société Française de Médecine d’Urgence (SFMU) a publié des recommandations en 2013, auxquelles nous nous référons sur cette fiche: Cliquez ici.

Définir le triage de maintenance
Les recommandations de la SFMU pour l’organisation du triage infirmier soulignent l’importance du triage pour améliorer les soins aux patients. En effet, le triage permet une détection plus rapide des symptômes des patients aux urgences, et donc un renvoi plus rapide vers la voie la plus appropriée. Il y a plusieurs questions lors de l’organisation de la fonction:

Quel est le rôle principal de l’organisation et de la réceptionniste (IOA)?

L’IOA représente le «premier contact du soignant» avec le patient dans une salle d’urgence. En alignant le cycle de soins, cette fonction joue un rôle structurant pour l’organisation de l’ensemble du service. Il a un rôle d’accueil, d’information, d’évaluation et d’orientation. Il devrait également être possible de limiter le délai entre le traitement médical et son démarrage.

Dans le triage infirmier, les patients sont généralement priorisés en fonction de leur gravité et placés dans la file d’attente. La plupart du temps, il s’agit aujourd’hui d’une fonction d’accueil et de gestion assez standardisée. Un exemple de description de poste IOA peut être trouvé ici.

Selon la SFMU, l’IOA doit également collecter des données sur les patients et effectuer des procédures de diagnostic spécifiques, telles qu’un ECG de douleur thoracique, pour identifier immédiatement une urgence cardiaque potentiellement mortelle.

Quelles tâches pouvons-nous vous confier? (une liste non exhaustive ci-dessous)

Gérez les files d’attente et créez des files d’attente spécifiques aux patients en fonction de la gravité.
Si nécessaire, activez l’ouverture du court-circuit: cf. Fiche: Évaluer les opportunités et les modalités d’établissement d’un court-circuit dans la salle d’urgence.
Fournir des analgésiques ou prescrire des examens radiologiques ou biologiques à l’avance ou administrer des analgésiques dans le cadre de la délégation de pouvoirs.
Prioriser les patients, notamment en fonction de leur type d’arrivée. En effet, les patients qui arrivent «couchés», c’est-à-dire sur une civière, peuvent avoir la priorité pour l’opération de classement par rapport aux patients qui arrivent seuls, ce qui permet d’alléger la surcharge de la salle d’attente. Le choix de l’ordre de triage dépend naturellement de la gravité a priori du patient. En ce sens, la personne qui inscrit le patient dans le dossier médical adressé à l’IOA peut déjà saisir certains symptômes. Des signes tels qu’une hémiplégie ou des douleurs thoraciques peuvent aider à hiérarchiser certains patients avant d’entrer dans le tableau de classification.
Déclenchez le plan de l’hôpital sous le stress. En fait, l’IOA est une interface entre la zone de réception et la zone d’attention. C’est donc généralement elle qui a le meilleur aperçu de l’état du service et de la localisation du patient à un moment donné. Par conséquent, vous pouvez informer le service d’un éventuel afflux. Il peut également être suggéré de modifier l’organisation du service pour faire face à une situation de trafic intense.
Combien de temps dure l’opération de triage?

La durée optimale du processus de classification n’est pas définie. Selon les experts, le patient doit être vu par l’IOA en moins de 10 minutes (voir recommandations SFMU).

Quels outils pour soutenir l’IOA?

L’outil principal de l’IOA est la grille de triage, dont nous développerons le contenu plus loin dans ce manuel. Cette grille se présente sous la forme d’un algorithme et permet à l’IOA de classer les patients qui se présentent en fonction de leur gravité. En général, cette grille est configurée dans l’outil d’urgence informatique, ce qui limite les risques d’erreurs et permet de gagner du temps pour le processus de classification. Il peut donc aussi être intéressant d’accompagner l’IOA dans le triage mettant en évidence le risque d’erreurs. Par exemple, l’hôpital de Beauvais a construit une série de pièges pour prévenir l’IOA de certains symptômes.